Alors que 2016 touche à sa fin… Soyons prêts!

Bonjour à tous!

https://embed.wattpad.com/story/86858075

(ah, lors de la rédaction, ça faisait une belle image, comme ça:magi-callie)

Je sais que le temps est long sans mes petites anecdotes et péripéties! (Je plaisante, je n’ai pas pris le boulard, rassurez-vous.)

Mes essais d’écritures se poursuivent à l’heure actuelle. Sur Wattpad, (voir image suivante) vous trouverez l’intégralité du roman « Les Fils de Loki » dont les retours sont pour le moment positifs. C’est une bonne nouvelle en soit. et comme j’ai trouvé comment intégrer les petites choses comme ça dans mon article, j’en use un peu:

https://embed.wattpad.com/story/46861504

les-fils-de-loki

Sur WordPress, on en apprend tous les jours.

Pour revenir sur mes projets, je viens de finir (difficilement, il faut bien le dire) un court roman d’introduction à une série un peu plus vaste. L’objectif était de finir le premier jet avant la fin de l’année. Merci au camarade Perlune ( http://perlune-jdr.blogspot.fr ) de m’avoir motivé à mettre le mot fin afin de ne plus fuir ce vilain mot que je repoussais de toutes mes forces et avec une mauvaise foi qui dépassait l’entendement.

Et Maintenant?

Et bien maintenant, il faut avancer. Comme tout cycle (indice) qui se respecte, une fois la première marche montée, il faut avancer. Il faut s’imaginer cette aventure que j’entame comme un escalier qui disparaît au fur et à mesure. N’avez-vous jamais fait ce rêve dans lequel vous êtes au pied d’un escalier géant (on sent l’inspiration jeux vidéo!) et qu’à chaque fois que vous montez une marche, la précédente disparaît? Et bien, c’est comme ça que je m’imagine le cheminement de cette série qui s’annonce. et soyons honnête, ce défi (à moi-même) peut très bien me durer un long moment. La phase de préparation de la phase 2 a commencé et je me fixe la nouvelle année pour l’achever. Au moins pour avoir une trame théorique.

Il nous raconte quoi, le type?

En résumé: tome 1: ok. Tome 2: en projet.

Et il pouvait pas nous dire ça avant???

Laisse-moi profiter de la joie de partager mes projets et mes avancées. S’il te plaît. Au bout de trois mois, tu peux faire un effort et laisser les autres écouter, non?

Allez, tu me fatigues, moi, je m’en vais. Salut!

Laissez-le, il va se calmer. Il est vexé par le fait que j’ai mis entre parenthèse les aventures d’Emma et d’Allan. Il faut croire qu’il avait fini par s’attacher au personnage. (Je soupçonne un béguin pour notre jeune apprentie magicienne, bien qu’elle soit mariée avec Allan. Ah, vous ne le saviez pas? Et bien c’est chose faite, mais lui répétez pas, surtout, il pourrait mal le prendre.
Ah oui, je disais que (faites comme s’il n’écoutait pas et soyez naturel, il ne doit pas savoir!!) lorsque je réfléchissais en rentrant un soir chez moi, je repensais à mon obsession pour mon style. Quand on lit Tolkien, King ou un autre grand auteur, on sent la patte de l’auteur. Par sa façon de raconter une histoire. Et je me suis imaginé à écrire de différentes façons une scène d’un de mes romans (ce qui n’est pas sans me rappeler une des post-face de Bottero, proprement excellente, dans laquelle il met en scène un de ses héros à qui on demande, à la manière d’un tournage de film, de refaire la même scène mais en la jouant différemment. Hilarant. Et pour ceux qui voudraient savoir dans quel tome c’est: Tome 3 de la Quête d’Ewilan, L’Île du Destin, que je feuillette du coup avec nostalgie et sourire!)

Tu vas pas nous faire ton exercice de style là, maintenant?

Je pourrais, mais je sens que je perds ton attention. Mais au fait, tu es encore là?  Tu VEUX savoir, n’est-ce pas? Je serai une tombe (et je compte sur vous pour le rester, aussi). Tu ne sauras pas. Uniquement lorsque le troisième tome sortira de mon imagination fertile.
Quand à notre petit exercice, je vous ferai part lorsque j’aurai fini de m’amuser… Si c’est blogable!

Et comme ça chaque fois: au plaisir de vous lire!

 

 

Clap de Fin… Mais non, pas pour ce blog, allons!

« Scène 96, 14e et… ACTION! »

On ne va pas se mentir, ce n’est pas du tout ce que je me suis dit en débutant l’écriture du 96e épisode de ma petite « saga » de l’été. Pour moi, j’en étais encore à envisager un ultime rebondissement mettant en scène mes personnages pour un baroud d’honneur.

Et puis, finalement, ce fut une bonne façon de conclure ce récit.

Il y en avait d’autres d’envisagées, c’est vrai. Et entre autres, cet ultime rebondissement dont je parlais un peu plus haut qui m’avait donné l’idée de commencer cette petite série (mais du coup, dont je ne vous parlerai pas!)
Pour ceux qui aiment les chiffres, c’est au final près de 300 000 caractères et 56 500 mots avec 96 épisodes publiés presque tous en temps et en heure chaque jour (ou nuit, très tard pour certain).

Le challenge était double Plus

[Amours d’été] Anaïs

J’avais hésité un peu parce que ça n’entre pas vraiment dans l’histoire, enfin, ce n’est pas nécessaire pour comprendre l’histoire mais je vous le mets ici! C’est ce qu’a vécu Anaïs avant les vacances et qui est évoqué au cours du récit!

   – On se voit ce soir, au cinéma ?
   – Pas de soucis !
   Marine me fit signe de la main. Quelqu’un me tapota sur l’épaule. Surprise, je me retournais. Romain, un ami.
   – Hey ! T’es pas encore parti ?
   – Non, j’attends Max, me dit-il en montrant du doigt un couple qui s’embrassait goulûment, à quelques mètres de nous.
   Je ris. C’était un peu ridicule et dégoûtant. Je ne pus pas m’en empêcher de lui demander :
   – Jure-moi que tu n’embrasses pas comme ça. Sinon, je ne t’adresse plus la parole !
   – Tu veux que je te montre ?
   PARDON ? Tu viens bien de me demander de m’embrasser moi, devant tout le monde ? Toi, mon ami depuis si longtemps ? T’es sûr ?
   – Comme tu ne dis rien, je prends ça pour un oui.
   Et il m’embrassa. Plus

Amours d’été Partie 2

La diffusion tient son rythme de croisière (malgré l’heure très aléatoire, la publication se fait entre 3h du matin et 23h.) à une partie quotidienne.

Mon astuce? (pour la diffusion quotidienne, pas pour l’amplitude horaire, allons, suivez, un peu 🙂 ) Elle est simple: Prendre de l’avance! à l’heure où j’écris ces lignes, j’en ai encore deux d’avances. Cela évite les pannes d’inspiration et la panique du dernier moment.

Mais nous ne sommes pas là pour ça! La seconde partie est juste après, pour ceux qui ne vont pas sur Wattpad.

Anaïs

 La seule chose dont je me souviens, c’est de m’être retrouvée les fesses par terre après avoir percuté quelque chose. Et avoir pensé un « P****n » pas très féminin, je dois l’avouer. Quand j’ai rouvert les yeux, j’étais bien par terre, et le saladier que je devais ramener aussi. Mais en mille morceau.

– Excuse-moi, je t’ai pas vu.

Sans déconner ? Toi, tu dois être génie.

– Pas de mal ?

– Moi, non, mais le saladier, là, il a pas mes fesses pour amortir le choc, lui.

Le garçon en face de moi s’était remis sur ses jambes et me tendais la main pour m’aider à me relever.

– Merci, mais ça va aller.

Une fois debout, il me dit :

– Je suis désolé pour ça…

– C’est pas vraiment ta faute, t’inquiète. Je vais voir ça avec ma mère.

– S’il faut le rembourser, tu me le diras, je te donnerai l’argent. On est dans le bâtiment-là, au numéro 4.

 

– D’accord. On fait ça.

– Au fait, je m’appelle Loïc Tardey.

– Anaïs Delcourt.

J’entendis alors un téléphone sonner.  Plus

Amours d’été

Cela faisait longtemps, n’est-ce pas?

Je vais commencer par donner des nouvelles.

  1. Les Fils de Loki.

Après avoir commencé la diffusion hebdomadaire, pendant 10 semaines, il s’est vite avéré que tenir le rythme en plus du travail et de la création à part posait un sérieux problème de temps et d’énergie. Et j’ai fait ce qu’il ne faut surtout pas faire: tout arrêter d’un coup. Le blog, écrire, réécrire…
Mais je me suis repris: vous pouvez trouver sur Wattpad l’intégralité du roman disponible (28 parties au total, 202 pages au format poche) Je travaille actuellement à trouver une couverture pour pouvoir le diffuser en e-book. J’ai une piste, voyons si ça se concrétise (la mise en page théorique pour Amazon est terminée)

Concernant le tome 2, la réécriture prend du temps, aussi, mais vous devez vous en douter. (bon, soyons honnête, elle prend bien plus de temps que ça ne devrait.)

Les idées pour le tome 3 vont et viennent, je laisse mûrir.

Le lien: Les Fils de Loki

 

2. Les autres projets.

a) Roman à 4 mains.
Un projet plus ludique que réellement publiable (mais fait avec sérieux, attention) dans lequel le but est de suivre la contrainte de la personne qui a écrit le chapitre précédent pour celui à venir. De la même façon, vous pouvez trouver ce petit exercice sur Wattpad à l’adresse suivante: Le fièrement Nommé Fantastyle 2

Cela me fait penser que c’est à mon tour, d’écrire un chapitre.

Mon compère d’écriture Elinor Molat, si vous vous intéressés à lui est auteur de plusieurs romans en cours. Dont La Passeuse maudite, issu du premier exercice (pas seulement, bien sûr!)

b) Multivers

Je vous avais fait part de ma fascination il y a quelques mois pour tout ce qui touche aux mondes parallèles (voici le lien de l’article en question). J’ai mûri un projet sur le concept, mais à chaque fois qu’une réponse à mes questions sur le sujet est apportées, deux autres prennent la place. Donc, ce n’est pas pour demain. mais qui sait p’tre pour après-demain? En attendant, j’ai trouvé le titre de la série. C’est un bon début!

 

c) Amours d’été

C’est grâce à cette idée que je publie un article sur mon blog, le premier depuis des mois. Une idée, qui a germé comme ça, sans bruit, et qui trouve l’ébauche au dos de ma feuille d’horaire de la semaine (mémo: toujours un morceau de papier sur soi). L’idée forte du dernier rebondissement fut la première et le reste est venu avec les personnage. La première partie est en ligne toujours sur Wattpad là:Amours d’été

Ce roman à court épisode (750 mots pour la première partie) raconte les vacances d’été de Loïc, en compagnie de son meilleur ami Etienne et de la venue de dernière minute Claire, petite ami de Loïc mais qu’Etienne ne supporte pas. Et c’est réciproque. Et la situation ne va pas s’arranger lorsque Loïc rencontre par hasard Anaïs, dont il va s’éprendre.

C’est un roman destiné à un public adolescent.

Comme je vous aime bien, chers lecteurs, je vous met cette fameuse première partie ci-dessous:

 

 

Loïc

   – Dépêche, je veux aller sur la plage avant de manger !

– Attends, mec, Claire est pas revenue.

Étienne leva alors les yeux au ciel. Il avait beau être de dos, je savais exactement comment il réagissait. Et dans ce cas précis, il pensait qu’à laisser Claire à son sort. Mais ce n’était pas lui qui sortait avec. D’ailleurs, il n’en aurait pas voulu pour rien au monde.

C’est à ce moment que Claire revint des toilettes. En même temps, après presque cinq heures de route, je la comprends un peu. Elle me servit un de ses sourires qui avait le don de me faire fondre. Elle m’enlaça avant de m’embrasser avec une passion qui me surprenait encore et qui restait un mystère pour moi. Dans son dos, Étienne fit mine de vomir. Ambiance.

– Tardez pas trop, rappela ma mère, vos valises vont pas se monter toutes seules dans leurs chambres !

– Oui, maman, on va juste voir la mer et on revient !

Main dans la main, nous voilà parti vers la plage. Il était presque dix-neuf heures et le soleil approchait de l’horizon. Ça sentait bon l’air marin, et un peu les algues aussi. Les reflets sur l’eau étaient superbes…Claire sortit son téléphone et posta sa photo sur Instagram :#Sunset #Sea #Love #Beach #Dream #Holidays… Bref, Instagram.Une fois l’Iphone de nouveau dans la poche, elle se rapprocha de moi et posa sa tête sur mon épaule. Le moment était très agréable jusqu’à ce Plus

[Cadeau] Chapitre 25 – La Voix

Avant de vous laisser pour les fêtes de Noël (promis, je reviens en forme dès Janvier et remonté à bloc!), je vous propose un chapitre de mon premier roman, terminé cette année. Mais pas n’importe lequel. Il s’agit d’un des derniers…

25 – La Voix

 

– Tu connais celui qui a attaqué Mey ? Comment ? D’où ?

Elle toussota, légèrement embarrassée.

– Euh… Tu te rappelles quand je t’ai dit que j’avais déjà eu affaire à la magie ? Plus

Quand l’inspiration vous manque…

Tout est dépeuplé. Depuis les événements de ce début de mois, je dois avouer que je n’ai presque pas écrit une ligne. Mais il est temps que ça change. Je vous propose donc aujourd’hui un billet qui peux vous aider si un jour, vous tombez en panne d’inspiration, si vous bloquez dans une histoire, si votre roman en cours vous agace…. Bref, tout pour exercer sa créativité. Plus

Previous Older Entries